Foire aux questions - Géochallenge

Réduire la carte

Étendre la carte

FAQ.png

Questions relatives aux porteurs de projet

Quels sont les critères pour qu’une entreprise puisse candidater ?

Les associations sans but lucratif (asbl) peuvent-elles concourir ?

Est-ce que la candidature d’un consortium rassemblant plusieurs PME est possible ?

Est-ce qu’une PME qui n’est pas implantée en Wallonie peut répondre à l’appel à projet ?

Un établissement public administratif peut-il candidater ?

Un consortium public/privé avec une PME comme porteur de projet peut-il déposer un projet ?

 


Questions relatives aux projets

Est-il possible de soumettre plusieurs projets ?

Les projets soumis doivent-ils s’appuyer de façon EXCLUSIVE sur les données du Géoportail de la Wallonie ?

 


Questions relatives aux données et technologies

Quelles sont les données mises à disposition par le GeoChallenge ?

Dans quel contexte est-il possible de bénéficier des données et services du Géoportail de la Wallonie ou de l’administration en vue du GeoChallenge ?

Quelles conditions d'accès et d'utilisation pour les données du GeoChallenge ?

Quelles conditions d'accès et d'utilisation pour l'API Geoviewer du Service public de Wallonie ?

Dans une application ou un outil, est-il possible de travailler avec le Geoviewer du Géoportail de la Wallonie en lieu et place de Google Maps ?

Quelles conditions d'accès et d'utilisation pour les services web du Service public de Wallonie ?

 


Recommandations techniques

Recommandation pour les cartes Web interactives

Recommandations pour les Services Web cartographiques

Recommandations pour les Services Web non cartographiques

Recommandations pour les technologies

Recommandation pour les systèmes de coordonnées de référence


geoc_def.png

Questions relatives aux porteurs de projets 

 

Aucun critère strict n’a été défini. 

En revanche, le GeoChallenge est notamment mis en œuvre pour jouer un rôle d’accélérateur auprès des (très-)petites et moyennes entreprises.

D'après la définition de la Commission européenne, les PME sont des entreprises qui occupent moins de 250 personnes dont le chiffre d'affaires annuel n'excède pas 50 millions d'euros ou dont le total du bilan annuel n'excède pas 43 millions d'euros (recommandation de la Commission du 6 mai 2003).

 

Les projets portés par les associations sans but lucratif sont éligibles selon les mêmes conditions que pour les TPE et les PME.

 

 Il n’y a pas d’obstacle pour la candidature d'un consortium rassemblant plusieurs PMEs.

Toutefois, le consortium sera juridiquement clair, avec une personnalité juridique propre ou à minima un interlocuteur principal identifié et dûment mandaté par l’ensemble du consortium. Il sera par ailleurs important de montrer qu’il y a déjà une habitude des membres du consortium à travailler ensemble, ainsi qu’une répartition des tâches et des responsabilités très claire pour le projet.

Il est recommandé aux membres du consortium de trouver un accord afin d’anticiper toutes les mesures relatives aux éventuels droits de propriété intellectuelle des productions en ce compris la possible exclusivité de l’exploitation commerciale, droits qu’ils doivent exercer d’un commun accord.

 

Le GeoChallenge s’adresse aux acteurs wallons et bruxellois.

Ce choix s’explique par la dimension régionale du projet, en cohérence avec les données du catalogue du Géoportail et le périmètre des missions du Service public de Wallonie.

 

 Un établissement public administratif ne peut pas être porteur de projet.

Il est néanmoins possible pour lui de participer au GeoChallenge dans le cadre d'un consortium public/privé. Pour d’avantage de précision sur cette possibilité, merci de prendre contact avec l’helpdesk du Géoportail via l’adresse geochallenge@spw.wallonie.be

 

Oui, un consortium public/privé peut déposer un projet à la condition que le projet soit supporté par la TPE/PME

Le dossier de candidature devra alors mentionner que c’est la TPE/PME qui est porteuse du projet.

Il est recommandé aux membres du consortium de trouver un accord afin d’anticiper toutes les mesures relatives aux éventuels droits de propriété intellectuelle des productions en ce compris la possible exclusivité de l’exploitation commerciale, droits qu’ils doivent exercer d’un commun accord.

 

Questions relatives aux projets

 

Oui, il est possible de soumettre plusieurs projets.

Toutefois, un candidat est limité à un seul projet par défi.

 

Les projets soumis au GeoChallenge devront utiliser et valoriser les données et services du Géoportail de la Wallonie.

Cependant, il n’est pas obligatoire que les projets s’appuient exclusivement sur les données du Géoportail de la Wallonie. Les projets peuvent bien entendu croiser ces données avec d’autres types d’information qui ne sont pas nécessairement diffusés par le service public.

Dans le cas où le projet utilise des données non fournies par le GeoChallenge, le participant s'assurera du respect des conditions d'utilisations et des droits d'exploitation de ces données tierces, y compris vis-à-vis des exigences du RGPD. Le participant devra garantir qu'il est titulaire de l'ensemble des droits et autorisations nécessaires pour que ces données tierces soient utilisées dans le cadre du défi.

 

Questions relatives aux données et technologies

 

Le Service public de Wallonie propose, via le Géoportail de la Wallonie, une grande variété de données et de services en ligne, permettant de réaliser des applications ayant une composante spatiale.

 

 Le GeoChallenge met à la disposition des participants de nombreux jeux de données. Si la plupart sont issus du Géoportail de la Wallonie,  d’autres sont spécifiquement mis à disposition des candidats dans le cadre du GeoChallenge  

Une liste non exhaustive des données proposées en vue de répondre aux défis proposés peut être consultée via les liens suivants :

 

 

 

 

 Pour étendre la liste, il vous est également possible de faire appel au catalogue des données et services du Géoportail de la Wallonie ainsi qu’au le portail Open Data officiel de la Wallonie et de la fédération Wallonie-Bruxelles

 

Le principe du GeoChallenge est, entre autres, d’accorder un accès privilégié aux données et services du Géoportail de la Wallonie. Cela se traduit concrètement par la mise en place d’une licence d’expérimentation très large permettant au candidat d'exploiter ces données et services pendant la durée du GeoChallenge.

 

La participation au GeoChallenge ou le simple accès aux données mises à disposition, nécessitent de prendre connaissance et d’accepter le règlement du GeoChallenge et les conditions de mise à disposition et d’utilisation des données.

Les données mises à disposition par le GeoChallenge sont pour la majorité en accès libre . Certaines sont toutefois accessibles sous certaines conditions.

Pour ce qui est des données spécifiques proposées par les administrations partenaires (SPW Environnement, CGT, SPW Economie, SPW Mobilité et AVIQ), la mise à disposition et l’usage de ces données sont totalement conditionnés et limités au strict cadre du GeoChallenge. Ces données seront donc ouvertes à destination des candidats et cela pendant toute la durée du GeoChallenge.

Les bases de données et/ou outils mis à disposition par le GeoChallenge sont protégées par le droit de la propriété intellectuelle. Seul un droit d’utilisation est accordé aux participants conformément aux licences d’utilisation qui en régissent l’usage. Ainsi, l’accès aux données n’emporte pas acquisition des droits de propriété sur celles-ci.

 

L’API Geoviewer est un outil mis à disposition par le Service public de Wallonie permettant aux développeurs de créer une application cartographique dans une application web. L’API Geoviewer sert notamment de base au développement de WalOnMap.

La participation au GeoChallenge permettra à chaque candidat de bénéficier d'un accès privilégié à l'API Geoviewer et cela pour  toute la durée du GeoChallenge.

Un identifiant spécifique pourra être mis à disposition sur demande.

Pour plus d’information sur l’API Geoviewer rendez-vous sur la page du Géoportail qui lui est consacrée. Quant à la documentation technique relative à cet outil, elle est disponible via le lien suivant : http://geoservices.wallonie.be/geoviewer/documentation/

 

Oui. L’API Geoviewer est un outil mis à disposition par le Service public de Wallonie permettant aux développeurs de créer une carte interactive sur le web.

L’API Geoviewer du SPW s’adresse :

  • Aux développeurs disposant de connaissances en JavaScript qui peuvent s’en servir pour intégrer une application cartographique dans une application web tierce ;
  • A des utilisateurs disposant de connaissance de base en programmation qui peuvent, via un module de configuration, définir les composants qu’ils souhaitent faire apparaître dans un module de visualisation.

 

Le Geoportail de la Wallonie met à disposition un certain nombre de services web cartographiques.  Ceux-ci sont décrits à l’adresse suivante : http://geoportail.wallonie.be/catalogue-donnees-et-services?search-tab=2

Les Conditions d’accès et d’utilisation des services web géographiques du Service public de Wallonie sont d'applications. Elles sont consultables à l'adresse suivante : https://geoportail.wallonie.be/files/documents/ConditionsSPW/LicServicesSPW.pdf 

 

Recommandations techniques

L’API Geoviewer est un outil mis à disposition par le Service public de Wallonie permettant aux développeurs de créer une application cartographique dans une application web. L’API Geoviewer sert notamment de base au développement de WalOnMap.

La participation au GeoChallenge permettra à chaque candidat de bénéficier d'un accès privilégié à l'API Geoviewer et cela pour toute la durée du GeoChallenge.

Un identifiant spécifique pourra être mis à disposition sur demande.

Pour plus d’information sur l’API Geoviewer rendez-vous sur la page du Géoportail qui lui est consacrée. Quant à la documentation technique relative à cet outil, elle est disponible via le lien suivant : http://geoservices.wallonie.be/geoviewer/documentation/

 

Il s’agit de standards à privilégier pour le développement de Services web cartographiques afin de garantir l'interopérabilité des contenus, des services et des échanges d'information géographique.

  • Les standards ouverts de l’OGC (ex : WMS, WMTS, WFS, etc.)
  • ArcGIS REST API

 

Les Services web seront de types REST ou WS-* (SOPA, WSDL).

Le nom du Service Web sera libellé en français. Le nom du contrat technique sera libellé en anglais et suffixé du numéro de version majeure. Tous les noms d’opérations seront en anglais en notation camelCase. Une documentation en français étant toujours associée.

 

Il s’agit des différentes technologies à privilégier dans le cadre de la mise en œuvre de projets informatiques au SPW :

  • Langages de programmation : Java
  • Web : HTML 5, CSS 3, JavaScript
  • Server Web : Apache HTTP Server 2.4.x, Tomcat 9.x
  • Base de données : PostgreSQL 11 avec PostGIS, Oracle 12c (locator inclus).
  • Formats d’échange des données : XML, JSON, GeoJSON, GML, OGC GeoPackage
  • Infrastructure :  Linux Server CentOS 7.x x64
  • ETL  : server 2018.1.1.1 - Win64 : La plateforme de géotraitement ETLSPAT peut être mise à disposition (Département de la Géomatique).
  • Serveur SIG : ArcGIS server 10.5, Geoserver

 

Recommandation pour les systèmes de coordonnées de référence

Plus d’informations sur les systèmes de coordonnées de référence en Wallonie : http://geoportail.wallonie.be/home/ressources/outils/Lambert-belge-2008-LB08.html