Géoréférentiel de la Wallonie

Le fond de plan de référence de la Wallonie sur lequel appuyer les données thématiques.

Réduire la carte

Étendre la carte

Le décret géomatique wallon prévoit la mise en place d’un géoréférentiel unique pour la Wallonie. Ce dernier est en cours d’élaboration.

 

Composantes pressenties pour le Géoréférentiel de la Wallonie

Découvrez dès à présent les premiers éléments pressentis de ce géoréférentiel wallon.

Projet Informatique de Cartographie Continue

Le PICC est la référence cartographique numérique vectorielle en 3D de la Wallonie.

Découvrez le PICC

 

Limites administratives

Ces données permettent de visualiser l’ensemble des limites administratives sur le territoire wallon.

Apprenez-en plus sur cette donnée

 

Parcellaire cadastral

Le plan cadastral numérique permet de visualiser le parcellaire cadastral et les bâtiments provenant du SPF Finances (Cadastre).

Découvrez le parcellaire cadastral

 

Orthophotos

Ces vues aériennes du territoire wallon vous permettent d’observer toute la Wallonie vue du ciel.

Plongez dans l’univers de l’orthophotographie

 

Relief

Des données altimétriques pointues permettent d’avoir une vision très précise du relief de la Wallonie.

Découvrez comment cette technique fonctionne

 

ICAR

La source authentique des données d’adresses en Wallonie.

Apprenez comment l’on s’assure de disposer d’adresses exactes

 

Géodésie

La géodésie s'occupe de la détermination mathématique de la forme de la Terre.

Découvrez comment on utilise cette technique en wallonie

 

Cadre légal du géoréférentiel de la Wallonie

Le décret géomatique wallon du 22 décembre 2010 établit le cadre pour la gestion des données géographiques en Wallonie. Dans son article 2, il évoque un géoréférentiel wallon qu’il définit comme suit : "les géodonnées et les objets géographiques uniques et authentiques, agréés par le Gouvernement, nécessaires au positionnement des géodonnées thématiques, celles du sous-sol comprises". Par ailleurs, l’article 4 du décret précise que "les géodonnées [du géoréférentiel] sont des géodonnées wallonnes de référence".

Le décret indique que le Gouvernement wallon est habilité à déterminer le contenu, les caractéristiques et les modalités d’application et d’utilisation de ce géoréférentiel.

 

De la théorie à la création du géoréférentiel de la Wallonie

Pour concrétiser ce géoréférentiel, inexistant au moment de la parution du décret, un groupe de travail interne au Service public de Wallonie été mis sur pied. Il s’est réuni cinq fois entre juin 2014 et janvier 2015, poursuivant l'objectif de déterminer le contenu de ce géoréférentiel en fonction des attentes et des besoins du SPW.

Les conclusions du groupe de travail ont été présentées au Comité stratégique géomatique en janvier 2015.

 

Méthodologie

Concrètement, un inventaire consolidé des données géographiques nécessaires pour les différents métiers du Service public Wallonie a été établi par le groupe de travail, avec l’aide des délégués géomatiques de chaque Direction Générale Opérationnelle du SPW.
Ces données sont réparties en 12 catégories: Limites - Parcellaire - Relief - Hydrographie - Réseau routier - Réseau ferroviaire - Constructions - Equipements - Occupation du sol - Toponymie - Imagerie - Adresses.

Par ailleurs, les critères qui permettent d’établir qu’une géodonnée peut être considérée comme référence et donc, faire partie du géoréférentiel wallon, ont été définis :

  • la donnée doit présenter un intérêt général et répondre aux besoins d’un ensemble d’acteurs ;
  • sauf exception, les données géographiques du géoréférentiel doivent concerner le territoire wallon.

 

État d’avancement de l’élaboration du géoréférentiel de la Wallonie

Le 16 juin 2015, le SPW a présenté les résultats de ses travaux au Comité stratégique géomatique (CSG). Celui-ci a décidé de continuer les travaux du SPW et d'élargir le groupe de travail aux représentants du CSG non présents dans le GT interne au SPW. Une première réunion de ce groupe de travail élargi a eu lieu le 24 septembre 2015.

Comme le géoréférentiel est une priorité dans le Plan Stratégique pour la Géomatique Wallonne, sa mise en oeuvre doit être réalisée dans les 3 ans.