Fiche descriptive

Message d'introduction à définir

Réduire la carte

Étendre la carte

Donnée  |  Vecteur
1 095 vues

Nuage de points LIDAR 2013-2014

Cette couche de données correspond au nuage de points cotés (Coord XYZ) produit à partir des données LIDAR.
  • Propriétaire : Service public de Wallonie (SPW)
  • Date de création de la géodonnée :  16 mai 2014
Preview

Résumé

Cette couche de données correspond au nuage de points cotés (Coord XYZ) produit à partir des données LIDAR.

Le LIDAR (acronyme anglais de Light Detection And Ranging, détection et télémétrie par ondes lumineuses) est une technique de télédétection optique qui utilise la lumière laser et fournit, comme produit brut, un nuage tramé de points (ou semis de points) en 3D, de densité élevée et d'une grande précision. Le temps d'acquisition est relativement court étant donné que le dispositif est aéroporté. C'est ce nuage de points d'altitude 3D qui fait l'objet de la présente description.

Les données LIDAR ont été acquises par le Service public de Wallonie entre 2013 et 2014 (avec un vol en décembre 2012). Afin de favoriser la prise de points au sol, l’acquisition a principalement été réalisée entre décembre et mars.

Le nuage de points issu de l'acquisition a été fourni au format de sortie .LAS de l'ASPRS (LIDAR Data Exchange File de l’American Society for Photogrammetry and Remote Sensing). Les coordonnées planimétriques sont en Lambert Belge 72 et les coordonnées altimétriques représentées selon le Deuxième Nivellement Général (DNG). La densité de point est de 0.8 pt/m².

Le nuage de points contient des informations mesurées pour chaque retour de pulse. En plus de la position X,Y,Z, une classification définissant le type d'objet ayant reflété l'impulsion laser est associée à chaque point LiDAR. Cinq classes sont distinguées. Chacune est caractérisées par un code de classification et la signification associée.

Attention, le schéma de classification utilisé dans cette couche est différent de celui prédéfini par la spécification LAS 1.1-1.4 proposée par l'ASPRS. Cette dernière définit un nombre de classes plus important que les 5 classes caractéristiques du nuage de point wallon. Dès lors, veuillez-vous référer au schéma ci-dessous pour interpréter la classification utilisée.

- Hors-sol (building, toits et autres) - Code 1;
- Sol (y compris talus et digues) - Code 2;
- Végétation haute (y compris la végétation linéaire) - Code 4;
- Eau - Code 9;
- Pont – Code 10.

Le nuage de point n'intègre donc pas les rebuts tels que les points hauts, points bas, voitures, camions, etc.

Les données ont été fournies par blocs (8 blocs au total) et couvrent l’entièreté du territoire wallon.

Le nuage de points a permis de produire des données du relief en Wallonie et plus particulièrement un Modèle Numérique de Terrain (MNT).

Les données étant très volumineuses, le nuage de points LiDAR est distribué au format .LAZ, qui est une version compressée du .LAS. Il est nécessaire de le décompresser pour le manipuler. Un outil de décompression est proposé dans les ressources associées.

Aperçu

Consulter

Consulter la donnée dans une application

Dans une carte thématique

Visualisez la donnée dans une carte conçue spécialement pour elle.

Dans WalOnMap

Visualisez la donnée dans la carte généraliste, WalOnMap.

Dans ArcGIS ®

Visualisez la donnée dans ArcGIS. Attention : ce logiciel doit être installé sur votre ordinateur.

Dans Google Earth ®

Visualisez la donnée dans Google Earth. Attention : ce logiciel doit être installé sur votre ordinateur.

Consulter la donnée via un webservice

Copiez l'url du service web de la donnée et collez-le dans votre logiciel SIG. Cela vous permettra de visualiser la donnée directement dans votre outil habituel. Consultez notre FAQ pour en savoir plus !

Obtenir une copie de la donnée

Les instructions pour obtenir une copie physique d’une donnée sont détaillées sur http://geoportail.wallonie.be/telecharger.


Si le bouton n'est pas grisé, cliquez sur "AJOUTER À MES TÉLÉCHARGEMENTS" pour ajouter la donnée à votre panier. Ensuite, finalisez votre demande de téléchargement.

Distributeur

Service public de Wallonie (SPW)

Contacter

Format de distribution

  • LASZip (.laz), version 1.3
  • ESRI zLAS (.zlas), version 1.3

Conditions pour télécharger et utiliser la donnée

ACCÈS :
Les conditions générales d'accès s’appliquent (http://geoportail.wallonie.be/files/documents/ConditionsSPW/DataSPW-CGA.pdf) mais sont restreintes ou étendues par les conditions particulières de type B1 (http://geoportail.wallonie.be/files/documents/ConditionsSPW/DataSPW-CPA-TypeB1.pdf)

UTILISATION :
Les conditions générales d'utilisation s'appliquent (http://geoportail.wallonie.be/files/documents/ConditionsSPW/DataSPW-CGU.pdf)

Territoire couvert

Région wallonne

Système de référence spatiale

Belge 1972 / Belgian Lambert 72 (EPSG : 31370)

Étendue temporelle

L'étendue temporelle indique la période à laquelle la donnée a été observée sur le terrain.

12 déc. 2012 09 mars 2014

Modèle de la donnée

Retrouvez ci-dessous la description des attributs de la donnée, sa structure, etc.

Non renseigné

Légende

Retrouvez ci-dessous les documents qui décrivent la légende de la donnée.

Non renseigné

Identification de la fiche descriptive

Identifiant de la fiche descriptive
cd7578ef-c726-46cb-a29e-a90b3d4cd368
Date de mise à jour de la fiche descriptive

08/02/2017

Fiche descriptive complète
Consultez la fiche descriptive complète dans Metawal.

Identification de la donnée

Identifiant global de la donnée
http://geoportail.wallonie.be/ressources/id/cd7578ef-c726-46cb-a29e-a90b3d4cd368
Identifiant local de la donnée
Non renseigné
Date de la dernière diffusion

Dernière mise à jour de la donnée

16/05/2014

Langue de la donnée

Français

Échelle de référence

Résolution spatiale

Précision en X et Y

Précision en Z

Non renseigné

Généalogie de la donnée

1. Acquisition et caractéristique des données

L'objectif de l'acquisition LiDAR visait à la réalisation d'un Modèle Numérique de Terrain (MNT). Dès lors, l'obtention de points LiDAR au niveau du sol a été favorisée. Pour ce faire, le calendrier des acquisitions a été élaboré en tenant compte de l’évolution de la végétation. Les vols devaient donc avoir lieu entre le 1er janvier et le 31 mars, sauf contrordre du SPW. Les contrordres sont de deux types : Le premier était l’interdiction d’acquérir les données en cas de présence de couverture neigeuse, et le second était la prolongation de la période de vol en fonction de la météo.

Les acquisitions LiDAR se sont déroulées de l’Ouest vers l’Est, et ceci de manière étalée du 12 décembre 2012 au 9 mars 2014. Il n'y a eu qu'un vol réalisé en 2012 (12/12/2012).

Les plans de vol ont été déterminés en fonction des critères techniques suivants :
- Altitude Min 1015m et Max 1550m;
- Espacement entre 2 points : 1.13m dans le sens du vol et 1.14m transversalement;
- Densité : 0.8 pulse/m²;
- Distance entre deux axes de vol : 1732m
- Diamètre du spot (emprise au sol) : 0.45m

Les données ont été fournies par blocs (8 blocs au total) au format .LAS (LIDAR Data Exchange File de l’American Society for Photogrammetry and Remote Sensing) selon les caractéristiques suivantes :

- Coordonnées planimétriques en Lambert Belge 72 ;
- Coordonnées altimétriques selon le Deuxième Nivellement Général ;
- Précision planimétrique selon le RMSE = Max 1 m ;
- Précision altimétrique selon le RMSE = Max 0.4 m.

2. Contrôles sur les données

Les données ont fait l'objet de plusieurs contrôles
- Contrôle de la densité planifiée, fixée à 0.8 pts/m²;
- Contrôle des zones couvertes par l'emprise du capteur LiDAR;
- Contrôle des densités utiles pour la création du MNT et du MNS;
- Contrôle des différentes classes du LiDAR;
- Contrôle de la complétude dans le MNT et MNS de même que la présence d'un éventuel biais dans les couches.

Les rapports du contrôle et de la validation des données LiDAR par bloc sont disponibles en ressource associée.

3. Traitements

Des traitements ont réalisés sur le nuage de points LiDAR

3.1 Ajustement des bandes

Les nuages de points correspondant aux différentes bandes de vol doivent être ajustés. Cet ajustement permet d’affiner les paramètres de calibrage (angles résiduels et offsets) du système.

Un certain nombre de champs de référence sont mesurés sur le terrain.

Les différences suivantes sont calculées :
- En altimétrie en mesurant les différences de hauteur entre surfaces planes des nuages de points dans les zones de recouvrement, et entre les nuages de points et les champs de référence
- En planimétrie en exploitant les surfaces inclinées et les arêtes naturellement présentes dans les données (pans de toitures, lignes de faîtage).

Un calcul d’ajustement global permet de minimiser les écarts en adaptant les valeurs des paramètres de calibration.
A l’issue de ce processus, les écarts entre les bandes de vols, ainsi qu’entre le nuage de points LiDAR et les champs de référence sont inférieures à la tolérance fixée.

3.2. Filtrage des données

Les nuages de points LiDAR sont ensuite classifiés. La classification comprend les trois étapes :
- Analyse « full wave » permettant une première classification en "surface dure" et "végétation" ; la classe végétation comprend également des points pour lesquels la réflexion est plus faible que sur une surface dure (arêtes de bâtiments, balcons, terrasses, éléments aériens, pylônes, etc.), suivant les cas.
- Analyse morphologique combinant un ensemble de filtres permettant de définir le sol et les éléments hors sol, en plus de la végétation. Ces filtres comprennent un certain nombre d’opérations et sont paramétrisables suivant la nature du terrain.
- Contrôle de qualité et classification manuelle ou assistée, pour corriger les erreurs, et pour la définition des classes "EAU" et "PONT". Pour rappel, le LiDAR fonctionne sur base d’une onde lumineuse, et plus particulièrement un laser. Or le rayon laser émis par notre LiDAR, de par sa fréquence, est totalement réfléchi sur les surfaces d’eau. Ce qui, à l’exception de rares cas, empêche l’onde émise de revenir vers le récepteur. En conclusion, nous ne disposons pas de points LiDAR sur les plans d’eau.

Le contrôle porte principalement sur la définition du sol, qui doit comprendre suffisamment de points pour une représentation correcte, et ne plus comprendre de points hors sol.

Le contrôle se fait sur des vues ombrées.

Ceci ne garantit cependant pas que tout point situé effectivement au sol est classé comme sol.

Documents relatifs à la qualité

Document Description Ouvrir
LiDAR - Contrôle et validation Rapport du contrôle et de la validation des données LiDAR par bloc

Tests de conformité

Non renseigné

Vous avez une question sur...

L'accès et la distribution de la donnée ?
Service public de Wallonie (SPW) Contacter
Service public de Wallonie (SPW)
Le contenu de la donnée ?
Helpdesk carto du SPW (SPW) Contacter
Helpdesk carto du SPW (SPW)

Vous souhaitez...

Contacter le responsable de la donnée ?
Direction de la Géométrologie (SPW - SG - DGM - DGEO) Contacter
Direction de la Géométrologie (SPW - SG - DGM - DGEO)

Pour tout autre question...

Contactez le Helpdesk du Géoportail de la Wallonie !
Helpdesk du Géoportail de la Wallonie
(SPW - DG03 - DNF)  Contacter 
Helpdesk du Géoportail de la Wallonie